La Comtesse de Bragada et son grimoire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 14 juin 2012

Que devient la hourte en 2012

Quelques années plus tard, la végétation a pris ses droits autour de la hourte

Et l'intérieur a pris des couleurs

mardi 2 novembre 2010

La hourte prend ses couleurs d'automne

Joël au pistolet

La hourte et son cagadou ont pris des couleurs :

vendredi 17 septembre 2010

Hourte en été

jeudi 24 juin 2010

Silence, ça pousse...

Déjà les fleurs poussent, les arbustes s'étoffent et les amoureux refond le monde assis sur le banc...

jeudi 3 juin 2010

Hourte (suite 18)

Et la voici bien avancée, la hourte.

Avec son jardin et sa toilette sèche. Très fière!

Un beau brin de hourte!

Il y a encore des finitions extérieures et l'intérieur à décorer. C'est pour bientôt.

À suivre...

mardi 11 mai 2010

Hourte (suite 17)

Les beaux gosses à qui j'ai laissé le jardin ont encore sévi. Ils ont tout d'abord joué dans l'allée d'accès et voici ce que cela donne

Puis ils ont placé une petite gloriette bien sympathique que Joël avait archivé dans un coin du jardin

La ganivelle s'est enrichie de verdure encore bien timide

Et après quelques heures de plantation ainsi que l'intervention du beau gosse pour continuer la cabane au fond du jardin, un nouvel espace s'est écrit.

Encore quelques petites finitions qui attendront que l'intérieur soit fait pour recevoir Malou et Papili.

C'est pourquoi, à suivre...

lundi 10 mai 2010

Hourte (suite 16)

Dans la série des beaux gosses, le retour de l'un d'eux aux commandes d'un engin qui fait jouet de légo. Il a l'air de bien s'amuser.

Et voici l'accès à la hourte en concassés calcaires

Autour de la hourte, une toile de paillage biodégradable a été posée en attendant les plantations. Puis vient la ganivelle pour l'encercler. C'est ce genre de palissade dont on se sert pour stabiliser les dunes de sable sur les côtes landaises. On se croirait à la plage. Dès que le soleil pointe son nez, j'enfile mon maillot de bain. Mais accès interdit aux paparazzis!

Précision: les petites pustules que l'on devine sur le second toit, ce sont des plantes pour la végétalisation. Dans ma naïveté, je croyais que mon toit allait être tout vert d'un seul coup. Mais non, il faut attendre que les plantes poussent et colonisent leur espace!

À suivre...

jeudi 29 avril 2010

Hourte (suite 15)

Bon, maintenant il faut commencer à vider la hourte pour voir un peu à quoi elle ressemble.

Pour finir le pourtour de la toiture, j'ai découpé des festons. Pour les poser, il faut faire revenir le beau gosse puis le mettre à raboter.

ensuite il suffit de poser avec soin. Il n'est pas loin de tirer la langue!

Et voici ce que cela donnera tout fini

Puis vient la construction d'une toilette sèche car il faut bien avoir un petit coin pour soulager la planète (et un peu nous aussi)

Ensuite on pose le bardeau sur le toit, c'est mieux pour éviter qu'il nous pleuve dessus

Un peu d'isolant sous le plancher

Maintenant le plancher. Et oui, il y a eu une bêtise de faite: pour mettre plus facilement la dernière planche, les garçons (et oui ils étaient deux sur le coup!) ont défait un côté, laissant s'échapper l'isolant qui n'en demandait pas tant!

Et voici le premier mur

Pour le moment, nous éviterons de finir la toilette sèche car elle pèse très lourd et comme il faut d'abord remettre le terrain de niveau avant de la placer, mieux vaut attendre la fin du terrassement

Bon, il y a une taupe géante pilotée par un des beaux gosses dont j'ai la chance d'être entourée qui a joué autour de la hourte!

Bon, et bien voilà, à suivre...

jeudi 25 mars 2010

Hourte (suite 14)

Boudu, il a neigé! Le petit toit est tout blanc!

MEUH non! C'est un beau gosse qui a commencé à le préparer pour la végétalisation.

une petite ronde autour de la tourelle pour invoquer les bons esprits

et une nouvelle position: jusqu'à présent c'était plutôt à genoux pour une prière, et bien voici maintenant la version couchée

Et voilà ce que donne la hourte entre un prunus et un mimosa en fleurs.

Maintenant on va pouvoir passer aux finitions et à l'aménagement de l'intérieur et à celui du jardin.

À suivre...

mardi 16 mars 2010

Hourte (suite 13)

Après un nouvel épisode neigeux...

...nous reprenons le travail. Regardez bien la bâche verte, c'est la dernière fois que vous la verrez puisque nous mettons les fenêtres de la tourelle.

Comme le toit de la tourelle va être végétalisé par des beaux gosses la semaine prochaine, nous posons une membrane cahoutchoutée qui, même en pleine chaleur, ne dégage aucune substance polluante et doit durer au moins 50 ans!

Bon, Daniel a fait le cochon avec le joint silicone bio autour des vitrages, mais un peu d'huile de coude en viendra à bout.

C'est bientôt la quille, nous faisons les finitions de la fenêtre à projection.

et l'heure du repos a sonné

À suivre encore une fois...

mardi 2 mars 2010

Hourte (suite 12)

Ça avance chaque jour davantage. Aujourd'hui, nous avons posé la structure pour la toiture de la tourelle.

On dirait un gros gâteau

Et il y a même la cerise sur le gâteau...

Elle est belle ma hourte.

À suivre, mais plus pour très longtemps en ce qui concerne le gros oeuvre...

lundi 1 mars 2010

Hourte (suite 11)

Aujourd'hui nous avons enlevé le trépied qui soutenait le tonoo. Il reste encore un poteau

Puis on enlève tout et... ça tient!!!

Pendant ce temps, dans le ciel, une colonie d'oies sauvages remontait vers le nord tout en caquetant.

Serait-ce la fin de l'hiver?

À suivre...

jeudi 25 février 2010

Hourte (suite 10)

Aujourd'hui, comme il tombait quelques gouttes de pluie, nous avons avancé le bardage. Pour nous tenir à l'abris, nous avons relevé les côtés de la bâche, donnant ainsi un air quelque peu berbère à la hourte.

Entre deux chansons de Nilda Fernandez chantées par Daniel et les coups de téléphone à son amoureuse (à Daniel, pas à Nilda!), nous avons presque terminé.

Demain, nous enlevons le trépied du centre de la hourte... Pourvu que ça tienne!

Normalement, Daniel, il a dit comme ça que, en fin de semaine prochaine, la hourte devrait être terminée.

À suivre...

mardi 23 février 2010

Hourte (suite 9)

Bon, j'ai passé mon diplôme "es toiturière" pour me reposer les bras de couper les bardeaux. Un petit coup de balayette pour nettoyer le champ opératoire...

et je me lance

Maintenant que les premières rangées de bardeaux sont posées, nous allons chercher l'ossature de la tourelle avec la remorque de mon cousin et la montons sur le toit (la tourelle pas la remorque!). Le beau Joël nous aide car le dessus de tonoo est très lourd. Donc nous le faisons glisser le long de l'échelle, mais il n'y a pas de photo car la paparazzi pousse elle aussi!

Une fois sur le toit, je reprends l'appareil photo pour immortaliser l'instant. Souriez!

Joël tente une petite danse de hoola hop...

Bon, c'est pas gagné.

Maintenant le positionnement définitif:

Une photo vue de dedans

...et TADAAA

Et bien, je trouve l'ensemble très réussi, moi.

Ça avance, ça avance...

À suivre...

mardi 9 février 2010

Hourte (suite 8)

Bon, reprenons. Les tasseaux sur le toit sont posés. Maintenant nous pouvons souffler l'isolation et commencer à poser les bardeaux de chataigner.

Tout d'abord une petite prière comme d'hab! Et ça souffle! (certes il y a de la cellulose qui vole comme de la neige, c'est sûrement l'hiver qui veut ça!)

Puis départ de la machine à souffler... (pour l'occasion retour du beau gosse Grégory.)

...avec son monstre style Loch Ness (le monstre de la machine à souffler, pas le beau gosse! il faut tout vous dire!) qui n'en fait qu'à sa tête

Un petit coup de balai, bon peut-être que je l'aurais donné ailleurs que sur le toit

Puis un début de toiture

Oh! Un Bouddha!

Puis début du bardage façon gros tonneau.

Et la deuxième couche

Sympa! J'adore.

Petit à petit, la hourte en chantier s'achemine vers la fin.

À suivre...

) ); ?>
Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/terresdaa/www/blog-bragada/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 796