La première fois que j'ai entendu parler de l'éducation sans punition ni récompense, j'étais déjà maman de quatre enfants que j'élevais en punitions et récompenses à tour de bras sans le moindre scrupule. J'avais été élevée ainsi et, ma foi, je ne m'en sortais pas si mal. Je ne voyais pas où il pouvait y avoir de la violence, du fait que je ne frappais pas mes enfants. Pour moi, les punitions et les récompenses faisaient des miracles et me permettaient de me faire obéir de mes enfants pour qu'ils filent droit. "Vas dans ta chambre pour réfléchir!", "tu es privé de télévision, d'ordinateur... pendant X temps", "tu n'iras pas au cinéma comme prévu", " pour la peine, tu étendras le linge et tu passeras l'aspirateur!" etc...

Mais comme je crois que les choses qui se présentent sur notre route ne sont jamais là pour rien, je me suis mise à étudier cette bête curieuse venue de l'utopie de quelques cerveaux encore embrumés des vapeurs du peace and love.

Alors que je cherchais tous les indices pour démonter cette philosophie, j'ai découvert un autre monde, une nouvelle façon de voir mes enfants, de communiquer avec eux, (même avec moi). J'ai découvert que les relations avec ses enfants pouvaient être enrichissantes, reposantes, équilibrantes. J'ai retrouvé la confiance en eux, en moi. Mes enfants ont grandi et j'en ai discuté avec eux. Il m'a fallu m'accrocher pour entendre toutes les failles du système punition-récompense car d'un seul coup, je me sentais coupable de ce que j'avais fait. Maintenant mamie, ma petite fille est éduquée sans punition ni récompense depuis sa naissance. Cela fait une réelle différence dans l'éveil, la confiance en elle, la motricité...

À l’attention des parents, grands-parents, oncles, tantes, assistantes maternelles, instituteurs, professeurs, animateurs, copains, copines et tous ceux qui se souviennent avoir été des enfants...

Nous avons tous reçu une éducation de nos parents, éducateurs, qui fut ce qu’elle fut. En dépit de toute leur envie de faire bien, des jugements (quelle qu’en soit la teneur positive ou négative, ils nous enferment dans des programmations) ont fusé, des critiques, presque des prédictions. Parfois même des humiliations, des claques, des fessées, des coups, des punitions, des récompenses. Tout cela nous a laissé un cortège de séquelles dont nous n’avons pas toujours conscience : manque de confiance en soi, agressivité, manque de respect pour soi et les autres, timidité, violence, échecs, souffrances morales et/ou physiques, difficultés d’avoir un enfant...

Souvent nous refaisons le même schéma avec nos enfants ou l’inverse en pensant que c’est mieux.

L’éducation sans punition ni récompense est une piste pour évacuer nos souffrances et nous permettre de nous trouver, de nous aimer, de nous réaliser et par dessus tout d’apprendre l’Amour sans condition.