Aujourd'hui, comme il tombait quelques gouttes de pluie, nous avons avancé le bardage. Pour nous tenir à l'abris, nous avons relevé les côtés de la bâche, donnant ainsi un air quelque peu berbère à la hourte.

Entre deux chansons de Nilda Fernandez chantées par Daniel et les coups de téléphone à son amoureuse (à Daniel, pas à Nilda!), nous avons presque terminé.

Demain, nous enlevons le trépied du centre de la hourte... Pourvu que ça tienne!

Normalement, Daniel, il a dit comme ça que, en fin de semaine prochaine, la hourte devrait être terminée.

À suivre...