En peu de mois, plusieurs de mes amis ont quitté notre monde. Cela en devient presque étourdissant. Alors, des questions m'arrivent par millier avec des réponses pas toujours satisfaisantes. Juste une sorte de baume pour mettre sur les émotions et continuer tant bien que mal.

Je me suis donc pensé : comment pouvons-nous nous faire autant de mal (sans toujours s'en rendre compte) les uns les autres (dans nos discours, nos façons d'être, nos actions) alors qu'au moment de notre départ, nous oublions tous nos différents, nos défauts, pour nous plonger dans les larmes et bien souvent les remords? Pourquoi les morts deviennent-ils soudainement des sains? (à quelques exceptions prêt mais ceux-là c'est qu'ils ont vraiment franchi les limites de l'humain). À cause de nos remords, peut-être?

Serait-il intéressant de travailler cela de notre vivant? D'apprendre à nous aimer tous et à travailler ensemble plutôt que de nous diviser, nous heurter ou nous faire des cachotteries pour des raisons politiques, financières, matérielles?

En fin de compte, on n'a jamais vu un corbillard avec un coffre-fort dessus, ni une maladie guérie miraculeusement par une volonté politique. La mort touche tout le monde, alors je me demande si l'on n'aurait pas perdu de vue l'essentiel : la VIE.