Vents des terres et des océans,

Évadez-moi céans de ce néant,

Enivrez-moi de vos parfums divins

Jusqu'à plus soif, jusqu'à plus faim!


*****

Je n'en veux plus de rêver de ces ailleurs;

Que je m'envole sur l'heure vers ces senteurs!


*****

Épicées?

Me voici aux Indes reculées.

Fruitées?

C'est toute l'Afrique et ses marchés.

Du sable, quelques grains?

C'est le désert et sa misère qui tend la main.


*****

Arrêtez! Ne soufflez plus!

Je ne voulais que le Bonheur, rien de plus!

Alors il faudra que j'aille là-bas

Les mains pleines pour ne plus rêver de cela.